Revue de presse : Gouvernance et Conseil municipal

Dans une édition du journal La Tribune, Bernard Sévigny invitait les dissidents à se manifester à l’intérieur de l’appareil municipal plutôt que sur la place publique, plusieurs conseillers mentionnent qu’ils n’ont pas l’intention de se taire.

En réaction à cet article publié, voici les commentaires que j’ai porté sur le sujet.

Capture d’écran 2016-05-05 à 10.48.24 PM

«Cet article met en lumière le fossé de plus en plus grand qui se creuse à l’hôtel de ville. Au provincial, les députés travaillent ensemble à des projets de loi, peu importe leur allégeance. Ça ne se passe pas comme ça à Sherbrooke. On ne sent pas beaucoup d’écoute», fait valoir Annie Godbout.

 

Mme Godbout avance que ses prises de position publiques ont toujours été les mêmes que derrière les portes closes. «Tout ce que j’ai dit publiquement, je l’avais déjà dit au conseil avant. Il y a de la partisanerie, c’est sûr et certain. Je le sais, on me l’a dit», ajoute-t-elle, faisant référence au dossier du boulevard Industriel, dans lequel elle estime avoir été tenue à l’écart.

 

LaTribune, 23 juin 2015

Consultez l’article complet du journaliste Jonathan Custeau