Revue de presse : descente du Mont-Bellevue

Le projet pour le Mont-Bellevue m’a rendu perplexe. Une piste de sport extrême? Est-ce vraiment la meilleure façon d’exploiter le joyau que le Mont-Bellevue peut être pour les Sherbrookois? Je crois qu’on peut faire mieux. C’est pourquoi je me suis permise de remettre en question cette proposition.

mb

Annie Godbout avait l’impression qu’on ajoutait le volet du vélo de montagne pour faire avaler la pilule du patinage de descente. « C’est un mélange des genres. Je n’ai pas envie d’être contre la Coupe Riders, mais voulons-nous faire du mont Bellevue La Mecque du sport extrême ? Je trouve qu’on manque de vision. »La Tribune, 12 septembre 2016

Consultez l’article complet du journaliste Jonathan Custeau

mb1

D’autres, comme Nicole Bergeron, ne croient pas que la piste de descente rejoint un assez grand public. « C’est faux de prétendre que c’est pour tout le monde, que c’est pour les familles. Il faut aimer le risque », a-t-elle souligné.

Même son de cloche pour Annie Godbout. « Malheureusement, je n’embarque pas. Je suis déçue pour le Mont-Bellevue, pour le manque de vision », dit-elle.

Radio-Canada, 12 septembre 2016

Consultez l’article complet du journaliste Louis-Philippe Bourdeau

mb2

La construction possible d’une piste de patinage de descente extrême au mont Bellevue continue de soulever les questions. Alors que les élus aborderont le sujet lors des débats entourant le budget, un citoyen a lancé une pétition pour demander une consultation publique. Trois élus l’ont déjà signée.La Tribune, 16 novembre 2016

Consultez l’article complet du journaliste Jonathan Custeau

mb3

M. Audet espère recueillir une centaine de signatures d’ici vendredi afin d’envoyer un message clair aux élus. À ce jour, il en a obtenu plus de 85, dont celles de trois élus municipaux, soit Marc Denault, Annie Godbout et Jean-François Rouleau. Si son objectif est atteint, il déposera son document au prochain conseil municipal afin de demander que le projet soit mis sur la glace d’ici à ce que la population soit consultée.Le Sherbrooke Express, 17 novembre 2016

Consultez l’article complet

mb4

« Quand on s’est fait présenter le dossier de la piste permanente de patinage et de vélo, pour moi, ce qui est ressorti, c’est qu’il fallait faire une consultation sur l’avenir du mont Bellevue », souligne la conseillère Annie Godbout. « C’est un joyau, et il y a beaucoup d’organismes qui pourraient profiter de cette infrastructure naturelle là. Maintenant, quel type d’infrastructure doit-on prioriser? Je trouve que cet exercice-là n’a pas été fait. »La Tribune, 20 novembre 2016

Consultez l’article complet de la journaliste Catherine Montambeault