Revue de presse : Cowboys, de Willie à Dolly

Pour connaître mon opinion sur le dossier de la place Nikitotek, je vous invite à lire mon billet de blogue L’entêtement : Cowboys, de Willie à Dolly.

wd

« Pourquoi ce changement de discours ? Pour nous préparer à avaler la pilule du retour de Willie à Dolly ? Toutefois, on nomme que les attentes n’ont pas été atteintes, bien que le spectacle demeure rentable pour la production. Tant mieux si elle arrive à rentabiliser ses activités, mais à quel prix pour les contribuables sherbrookois ? En 2014, on parlait d’une moyenne de 39 % de la salle qui se remplissait. En 2015, avec le nouveau toit, on avait 55 % des sièges et le producteur se disait satisfait. On parle donc ici d’une salle à moitié vide. Avec les commentaires recueillis en 2016 concernant des résultats « corrects », à quoi peut-on s’attendre ? », ajoute Mme Godbout.La Tribune, 15 septembre 2016

Consultez l’article complet du journaliste Jonathan Custeau

wd2

Annie Godbout a voulu connaître les mesures qui seront prises pour améliorer l’achalandage l’an prochain. « Nous tablerons sur le fait que ce sera la dernière présence de Cow-boys et il reste à déterminer l’orientation qui sera prise pour les placements publicitaires. Il n’y a pas de demande budgétaire additionnelle », a répondu Rémi Demers.Name of the soruce

Consultez l’article complet du journaliste Jonathan Custeau