Revue de presse : Bilan mi-mandat

L’idée de rassembler tous les nouveaux élus de la dernière élection pour présenter nos réflexions était très intéressante.

Le fruit de cette réflexion vous est partagé.

Capture d’écran 2016-05-05 à 4.39.19 PM

Une balle attrapée au bond par Annie Godbout. « Nous sommes très médiatisés, mais les victoires que nous avons sont souvent dans l’ombre. Nous avons un pouvoir que j’appellerais de lobbying pour aider les citoyens. Là où je suis déçue, c’est que je croyais que nous aurions un plus grand apport dans la vision, dans la perspective où on veut amener les dossiers. Par exemple, pour le budget, les projets sont travaillés et nous sont amenés. Nous sommes rarement appelés à parler de notre vision alors que je pensais que les citoyens nous choisissaient pour notre vision. C’est facile de se faire avaler par la machine, de se résigner rapidement. L’idée, c’est de vouloir améliorer, pas de chialer sans amener de solutions. »LaTribune, 8 novembre 2015

 

« Tant que nous ne changerons pas notre façon de faire, par exemple pour la conception du budget, il ne pourra pas y avoir des changements significatifs. Avec les questions qu’on pose et les petits gestes qu’on pose, on a changé certaines façons de faire. Mais c’est un travail de tout le conseil », ajoute Annie Godbout.LaTribune, 8 novembre 2015

Consultez l’article complet du journaliste Jonathan Custeau